06 84 81 61 68Du lundi au vendredi - 09:00 - 18:00

Maîtriser le risque lors des déplacements, une question de vie ou de mort

Avant un long trajet, nous soumettons en général notre voiture à un bon check-up pour éviter les ennuis sur la route. Laissant ce contrôle de côté le reste du temps… à tort car 74% des accidents de la route mortels ont lieu lors des trajets du quotidien ou de courte durée (Source : AGPM.fr).

En France, les accidents de la route sont la première cause d’accidents mortels du travail. Les accidents routiers intervenus entre le domicile et le lieu de travail ou dans le cadre du travail représentent près de 60 % accidents du travail mortels (Source : CNAMTS – période 2005 –2009)

Pourquoi prévenir le risque routier ?

En toute honnêteté, qui n’a pas pensé : « Je fais cette route tous les jours, je suis en sécurité. » ? Alors que l’habitude est l’un des plus gros facteurs de risque lors des déplacements.

Tout déplacement professionnel expose vos salariés au risque routier. En tant qu’employeur, vous êtes tenu d’évaluer ce risque comme tous ceux auxquels sont exposés vos salariés, afin de le réduire au minimum.

Le risque routier, comme tous les autres, doit être intégré dans le document unique, et cela pour tous les salariés effectuant des déplacements nécessaires à l’exécution de leur travail (Articles L4121-3 et R4121-1 du Code du travail).

L’accident sur le trajet domicile-travail est aussi considéré comme un accident du travail. Même si l’absence de lien de subordination ne vous oblige pas à prendre en compte ce trajet dans l’évaluation des risques, vous pouvez l’inclure dans une politique de prévention globale.

5/5

L’approche du chasseur de risque

Étape 1

Recueillir les données nécessaires pour comprendre les risques routiers

Étape 2

Lors d’une visite sur le terrain, repérer, identifier les risques et analyser leur mise en œuvre pour évaluer les conditions d’exposition

Étape 3

Hiérarchiser les risques routiers par priorité d’action

Étape 4

Établir un plan d’action et un Plan de Prévention du risque routier (avec des indicateurs : sinistres, incidents, coûts, kilométrage, satisfaction du personnel…)

Étape 5

Si besoin, réexaminer le plan d’action après quelques mois pour vérifier sa réalisation et sa pertinence. Voire identifier des pistes d’amélioration.